Newsletter

Pour recevoir les nouvelles du site, entrez votre courriel et cliquez sur « Je m’abonne »

J’ai fait un rêve aussi

En hommage à Martin Luther King

mlk

La vie de l’homme est composée de moments de décisions et de beauté, de pensées et d’actions…

Des moments qui se rencontrent à la nuit de l’être, et qui contemplent l’existence en dansant, au rythme des astres qui extasient l’étant par l’éclair de leurs lumières…

La vie de l’homme est faite de songes qui se réveillent, lorsqu’ils trouvent dans le jour un réceptacle à leur devenir…

Dans les ténèbres de la souffrance, à la source de jouvence de l’univers, j’ai fait un rêve.

J’ai rêvé des chrétiens, de toutes familles confondues, rassemblés au sortir des plaies d’amour du nazaréen, adorant Dieu d’une seule voix, rejetant les divisions qui les ont séparés et les croyances humaines qui leur ont tellement nui, détruisant leurs mauvaises symphonies cacophoniques, et chantant avec beauté la Source de la vie.

J’ai rêvé de toutes les religions, rassemblées au Temple de la vérité : musulmans, chrétiens, juifs, bouddhistes, hindous… Main dans la main, en train d’adorer le Principe de la Vie et le Chemin du Salut, tantôt en le nommant Dieu, tantôt en l’appelant d’une diversité de noms variés comme les formes de l’existence.

J’ai  rêvé de tous les humains, croyants, athées, agnostiques, indifférents… se balader au jardin de la rencontre, causant de la richesse du mystère, tentant de marcher vers l’incompréhensible, tâtant l’inconnaissable… rencontrant tout « autre » sans qui le « soi » serait incapable de frayer les chemins de sa réalisation.

J’ai rêvé des races se rejoignant au dessus de l’ignorance de certains, formant un arc-en-ciel dans le ciel de l’humanité et la rendant jolie, comme la figure de la nature qu’elles manifestent ainsi, en vérité.

J’ai rêvé d’un monde où la distinction n’est ni dans l’argent, ni dans la classe, ni dans le sexe. Un monde de diversité où l’on se reconnaît par ce qu’on est, et non par ce que qu’on a… par notre puissance d’aimer et de pardonner… par notre capacité de nous enrichir par ce qui est différent. Un monde où l’on n’impose qu’à soi, un devenir meilleur.

J’ai rêvé qu’un jour, mon rêve rencontrera les autres rêves qui le cherchent, et qu’il rejoindra les songes pour qui il existe…

Un monde meilleur existe probablement… il est rêvé, il faut le réveiller !

 

Antoine Fleyfel

08.10.2008

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>